Le Monde vu par nos auteurs

Election présidentielle en France : il y a-t-il eu une fraude?

Le youtubeur Kriss Papillon a sorti une intéressante vidéo sur l'organisation du premier tour de la présidentielle, et l'étonnante arrivée en tête de Macron alors que très peu de personnes avouent réellement avoir voté pour lui.

 

Après avoir ironisé sur le fait que « honnêtement, Macron ne représente pas les convictions des Français » et qu'un « génie a décidé de faire perdre [à Hollande] 20 ans, 30 kilos et de lui faire changer son nom de parti, genre on serait dupes », il s'étonne de voir arriver Macron en tête alors qu'en trois jours, dans son secteur de Saône et Loire, il n'a croisé personne qui a voté Macron.

 

En même temps, il liste plusieurs ratages monstres du premier tour :

 

  • 500.000 électeurs qui ont reçu deux cartes électorales

  • 16.000 qui ont appris leur radiation une fois arrivés devant l'urne

  • la gestion « merdique », avec de longues queues etc. des bureaux de vote à l'étranger, notamment à Moscou, Londres, Montréal, Hong-Kong, etc.

  • le président d'un bureau de vote qui disparaît avec les résultats

 

Etc. On peut y ajouter que cette année dans les grandes villes socialistes (à Nantes, par exemple), nombre d'électeurs ont été changés de bureau de vote, arbitrairement, et que lesdits bureaux ont été redécoupés, ce qui empêche notamment de suivre la progression du vote pour certains partis. Ainsi le FN a fait 7% à Nantes, mais à quoi cela correspond-il ?

 

Il a aussi émis l'hypothèse que la triche puisse se faire au niveau du vote des expatriés (où le très fort score de Macron pose question) ainsi que lors de la centralisation des bureaux de vote dans les villes moyennes et les grandes villes : « au moment de la centralisation, chaque responsable n'a pas accès aux résultats du bureau de vote voisin », limitant ainsi les possibilités de vérification et augmentant celles de fraude.

 

Il a constaté au passage quelques faits louches :

 

  • dans les petits villages, Macron fait des scores souvent catastrophiques (et Marine le Pen, ou Fillon, sont en tête). Il n'y a qu'un bureau, et la fraude organisée s'y détecte facilement ;

  • Dans les villes moyennes de sa zone, Macron est second avec, à chaque fois, 16% des inscrits ;

  • A Villefranche, il est premier à 15%, et à Lyon 24% des inscrits toujours ;

  • Sur Lyon, alors que Mélenchon oscille de 10 à 22% et Fillon - de 12 à 33%, Macron est toujours premier dans une fourchette étonnamment restreinte de 21 à 25%, des « scores très lisses, sans vague » un peu surprenants ;

  • Dans les 1er et 5e arrondissements de Lyon, il n'y a eu aucun bulletin blanc d'après les résultats du Ministère de l'Intérieur, ce qui semble très louche. Les résultats ne peuvent être vérifiés sur le site de la mairie de Lyon, remarque le youtubeur, ce qui l'est encore plus ;

  • Les sondages sont arrivés pile-poil aux résultats du premier tour, à un niveau de précision inégalé.

 

La question se pose : y a t-il eu une fraude massive et organisée à la présidentielle ? Cette fois, la caste politico-médiatique ne recule devant rien pour soutenir Macron. Endoctrinement médiatique depuis un an, sondages qui annoncent la victoire de Macron, presse aux ordres... cela promet du lourd pour le second tour !