Le Monde vu par nos auteurs

C’est quoi la France ?

Tandis que les clowns gambaudaient dans la boue de la "Jungle" à Calais, une interprète s'y est faite violer. Peut-être par ce geste les nouveaux venus entendaient-ils montrer à tous les intéressés de quoi Paris aurait l'air d'ici quelques années.

 

Je ne plaisante pas, car une équipe de comédiens professionnels déguisés en clowns est passée dans le camp pour tirer les immigrés de leur torpeur et leur apprendre un peu la fête. Une chose échappe aux représentants de la moribonde civilisation française : les nouveaux venus n'ont pas besoin de clowns de Mac Do - ils connaissent d'autres tours de passe-passe pour s'amuser, à savoir le viol et autres simples plaisirs dont vous pouvez voir l'étalage dans « Les Visiteurs ».

 

Au fil des siècles, la civilisation armée du glaive coercitif - quel que soit le pays - a appris aux énergumènes de brider leurs instincts, euh, naturels... Mais il n'en fut rien chez cette lie d'humanité que le Tiers-Monde dépêche en France pour casser le vieux modèle chrétien civilisationnel. Je le dis parce que si ces gens s'étaient retrouvés chez eux, les troublions auraient été punis en un tour de main aussi bien en Turquie d'Erdogan qu'en Egypte de Sissi ou encore en Syrie de Bachar sans parler des Iraniens. Si vous vous êtes déjà aventurés au Maghreb, vous pouvez constater l'immaculée blancheur des murs des habitations ou aucun graffiti n'est apposé. On peut toujours essayer pour se voir appliquer le principe du Coran c'est-à-dire avoir la dextre tranchée à la suite de la sentence prononcée sous le drapeau vert de l'Islam. Et je ne parle même pas du viol où la décapitation serait immédiatement de mise.

 

En Europe de nos jours, les romans de fiction ou fantaisie se vendent comme de petits pains. Les orques, les gobelins, les morts vivants - autant de représentations des indésirables dans le subconscient collectif européen. Lutter contre eux apparaît comme une évidence, mais le Grand Remplacement de la population s'opère et, au bout de 20, voire 30 ans, personne ne s'opposerait à l'avènement d'un Khalifat qui conditionnera la racaille comme il se doit.

 

Du point de vue de la sociologie, la France est en train de passer ses épreuves. Il lui faut juste prouver qu'elle n'a pas encore dilué tout son sang dans le vin ; qu'elle a encore quelque chose dans les tripes pour résister et avoir le front d'entrer en lice. Aujourd'hui l'histoire donnerait plutôt raison aux Juifs d'Israël qui se battent pour leur religion et leur terre (et que l'on ne peut ne pas respecter quelles que soient vos convictions personnelles), aux Russes qui ont su renaître des cendres d'une URSS trahie par ses propres dirigeants, et des Arabes qui, contre vents et marées, veulent coûte que coûte apprendre le monde à respecter leur religion, leurs us et coutumes.

 

Je sais qu'un grand nombre de mes lecteurs n'apprécierait guère ce passage sur les musulmans, mais la vérité m'est plus chère. La France est aujourd'hui en état de guerre. Mais, au lieu de résister, elle pactise avec l'ennemi pour trouver preneur de ses charmes. L'ennui que personne n'en veut plus : au lieu de se vendre, comme au temps de la ligne Maginot, il faut apprendre à se battre. Ou bien partager le sort des dinosaures. Tertium non datur, comme disaient ces chers Romains qui ont disparu depuis belle lurette de la surface terrestre. C'est bon le camembert et le vin, mais cela n'existe pas qu'en France !

 

Alors faut-il plaindre l'interprète violée ? En tant que femme, oui ! En tant qu'une personne qui perd les pédales ne comprenant pas que l'on ne se promène pas à 3 heures du matin dans un troupeau de sans-loi... A vous de me le dire !

 

Je ne vois aucun Président français - ancien ou actuel - et aucun homme politique, hormis plusieurs candidats indépendants dont Monsieur De Lesquen ou encore un général qui ne trouve toujours pas un créneau pour m'octroyer une interview, capables d'en découdre. Si la France est désormais incarnée par une bande clownesque, autant la voir s'estomper, partir, n'être plus ! Une vieille dame qui perd sa raison doit être enfermée dans un asile pour ne pas se déshonorer en public. Une civilisation agonisante qui s'est cassée la colonne vertébrale et se trouve en état d'hébétude et d'abrutissement les plus accomplis inspire de la peine. Vous comprendrez que j'écris ces lignes en espérant que la France refera surface comme cela fut le cas de la Russie que l'on croyait perdue. Mais bien malheureusement, je ne vois aucun signe avant-coureur poindre à l'horizon ! Que des éperviers américains qui tournent an-dessus d'un tronc disloqué ! Alors le programme ? Même s'il y en a un chez Civitas ou le FN ou les Identitaires, y aura-t-il des hommes pour le mettre à exécution ? Je demande à voir !

 

Alexandre Artamonov, Pravda.ru