Source Pravda.ru

Les enfants russes se préparent à la guerre

La veille du premier septembre, début d'année scolaire en Russie, le centre de recherche sociologique « Lévada-Centre » a mené une enquête dont les résultats sont cités par le journal russe « Izvestia ». 89% de participants ont répondu « oui » à la question sur les notions de patriotisme comme discipline scolaire. 85% ont demandé l'introduction de la formation spirituelle et morale et 78% sont partants pour réintroduire la formation militaire à l'école (abrogée après l'implosion soviétique).

Il a été également noté que les parents n'entendent pas laïciser l'enseignement de la religion, car ils sont une très petite minorité à vouloir apparaître la discipline « La base des cultures religieuses et de l'éthique laïque » - rien que 5% ! Par contre, 68%  croient que, parmi toutes les disciplines scolaires, la première place doit être occupée par la langue russe. 53% préféreraient que cette place soit dévolue aux mathémathiques.

Les parents sont parfaitement satisfaits par les cours de  l'histoire (33% seulement voudraient en approfondir les notions chez leur progéniture), littérature (32% sont pour augmenter le nombre d'heures d'enseignement), langues étrangères (rien que 27% veulent en faire plus). L'informatique pourrait être revue à la hausse pour 23%, physique, chimie et biologie - 21%, gym - 18%.

Moins de 10% ont opté pour une formation sexuelle initiale ce qui, selons les spécialistes, est la preuve d'une approche traditionnelle et patriarcale de ce sujet jugé tabou au niveau familial. Les gens ne demandent non plus l'approfondissement des bases de la religion par peur de provoquer les conflits inter-religieux dans le milieu scolaire.