Source Pravda.ru

Les Orthodoxes débarquent à Paris

Ses murs d'un blanc immaculé, taillés en pierre de Bourgogne se dressent là où jadis se trouvait l'édifice de France Météo, sur les quais, à côté de l'avenue Rapp. Les 5 bulbes correspondant à l'architecture ecclésiastique des chrétiens de l'Est du continent ont été conçues selon la technologie bretonne, à savoir en couche uniforme, sans points d'attache (les coupoles des cathédrales russes portent un revêtement en feuilles d'or, attachées avec des petits clous). Les Français ont fait autrement, nous raconte le directeur général de Wilmotte & Associés Borina Andrieu. Il a été décidé de passer la commande aux chantiers navals en Bretagne. Les bulbes ont été plaquées or selon une technique spéciale. Leur couleur même diffère de l'or utilisé en Russie : la couche est un alliage d'or et de platine. Borina Andrieu sait de quoi elle parle: orthodoxe, cette jeune femme pleine d'allant maîtrise parfaitement un russe académique qu'elle parle juste avec une petite pointe d'un accent charmant. Elle connaûit la Russie sur le bout des doigts. Si sa société a remporté l'appel d'offre pour la réalisation du concept de la cathédrale, ceci est, en très grande partie, dû à Borina elle-même et à sa parfaite connaissance du terrain. On sent aussi une sorte de flamme sacrée qui anime le discours de la ravissante directrice. Elel aime ce qu'elle fait et y met toute son âme. Et les choses réalisées avec amour durent dans le temps.


Les coupoles dorées russes à côté de la Tour Eiffel