Source Pravda.ru

Expert : «L'Europe est en train de créer une armée coloniale»

L'Union européenne a créé le centre de commandement conjoint nommé Capacité de planification et de conduite militaire (CPCM). Cette décision a été prise lors d'une rencontre des ministres européens des Affaires étrangères et de la Défense qui s'est tenue à Bruxelles le 6 mars.

Selon les responsables UE, il ne s'agit pas de forces armées européennes.

« Il ne s'agit pas d'une armée européenne, je sais que ce qualificatif circule, c'est plutôt une façon plus efficace de faire notre travail militaire », a déclaré le chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

Cependant, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen a souligné qu'il s'agit d'un « pas important vers la création d'une union militaire ». Le chef de la diplomatie espagnole Alfonso Dastis a indiqué que les pays membres de l'Union européenne « s'organiseraient pour que l'Europe ait la possibilité d'assurer sa sécurité et sa défense de façon indépendante ».

Tout cela est contradictoire. D'une part, il ne s'agit pas d'une armée européenne. D'autre part, c'est un pas vers la création d'une union militaire.

Sur fond des contradictions entre les États-Unis et l'Europe concernant le financement de l'Otan, les propos sur « l'assurance autonome de la sécurité et de la défense » portent à croire que les Européens se prononcent de plus en plus à la création de leurs propres forces armées. Cela pourrait représenter un certain danger, étant donné la dernière déclaration de Jaroslaw Kaczynski, président du parti polonais Droit et justice qui est actuellement au pouvoir, selon laquelle l'Europe doit posséder une arme nucléaire.

Cependant, il est douteux que les puissances mondiales, la Russie et les États-Unis acceptent la création d'une armée européenne au-delà de l'Otan possédant une bombe atomique. Un tel scénario ne convient pas à Moscou ni à Washington. Les Européens en sont conscients.

« Les Américains empêcheront l'Europe de créer son armée. Il y avait des tentatives échouées de créer un organisme qui maintiendrait l'équilibre en Europe », a déclaré Léonide Ivachov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques dans une interview accordée à Pravda.Ru.

Ainsi, le nouvel organisme dirigera les « missions militaires extérieures à mandat non exécutif ». Il s'agit d'opérations en Afrique, notamment au Mali, en Centrafrique et au Somali.

« L'Union européenne fait des efforts visant à protéger ses intérêts dans un certain nombre de régions où les Européens n'arrivent pas à s'entendre avec les Américains. C'est pourquoi ils ont décidé de créer un tel organisme. Le but est de protéger les intérêts des compagnies d'extraction minière qui travaillent à l'étranger », a déclaré Léonide Ivachov.

Ainsi, la CPCM qui dirigera « les opérations non combattantes » pourrait être considérée comme une nouvelle armée coloniale européenne. Tout porte à croire qu'elle assurera la protection et la promotion des intérêts des compagnies européennes dans les zones où elles font face à la concurrence avec les États-Unis et la Chine.

La Chine renforce de plus en plus ses positions dans certains pays d'Afrique, anciennes colonies françaises, britanniques et portugaises. Les anciennes métropoles ne peuvent pas l'accepter. Vu qu'ils ne peuvent pas recourir à l'Otan pour contrer Pékin, les Européens ont décidé de créer leur propre institution.

Bien que cet organisme vise à effectuer des opérations en Afrique, il n'est pas exclu qu'il soit utilisé par l'UE en Europe.

 

 

Commentaires