Source Pravda.ru

Ensemble avec les Forces aérospatiales russes, l’armée syrienne a libéré Alep

Les militaires syriens ont réussi à déloger les terroristes de leur dernier bastion situé dans le quartier Firdoüs, à Alep-Est ce qui a permis d'établir un contrôle total sur la ville enfin enfin libérée.

 

Hier, il a été déjà rendu public que l'armée de Syrie a libéré 5 quartiers à Alep-Est ce qui représentait, au moment du communiqué, plus de 96 % de territoire de la zone urbaine, selon l'agence d'information russe TASS.

 

Il est également à noter qu'un leader islamiste a tenté de prendre le large se mêlant à une colonne de réfugiés, mais il s'est fait interpeller par les militaires syriens. Il s'agit d'un prénommé Youssef Fahad Dib, un seigneur de la guerre de « Jabhat al-Shamiyah ».

 

Dans un mouvement de liesse, des centaines d'habitants d'Alep se sont retrouvés dans la rue pour saluer les troupes libératrices. Les gens se félicitaient et scandaient des slogans de soutien aux forces gouvernementales et au président Bashar el-Assad.

 

Lors de la dernière période des combats en zone urbaine, il y a eu 3,5 mille personnes évacuées : les gens réussissaient à s'enfuir par les couloirs humanitaires passant par Beb Neyrab, El-Azizou et la place Kadi Askar. Ils sont regroupés maintenant dans le centre d'accueil et d'hébergement des civils pour recevoir gîte, couvert et soins médicaux.

 

Récemment, le chef de la diplomatie russe Sergheï Lavrov s'est prononcé sur l'avancée des jihadistes à Palmyre : « Palmyre, le retrait de l'E.I. de l'Irak et, plus exactement, de Môssoul, l'offensive lancée dans les territoires se trouvant sous le contrôle aérien de la coalition commandée par les Etats-Unis, tout ça donne à croire, mais j'espère qu'il s'agit d'une erreur de ma part, que ça a été orchestré et bien arrangé pour donner un instant de répit aux bandits qui se terrent à Alep-Est ».

 

Il est vrai que, sur la toile de fond de la victoire remportée à Alep, la reprise de Palmyre par les islamistes est devenue une fracassante surprise. Selon les médias, la première attaque contre Palmyre a fait long feu grâce au raid aérien russe. Mais les islamistes ont réussi à se regrouper en toute vitesse et percer la défense de l'armée syrienne. Il est également à noter que les islamistes ont agi en grand nombre (plus de 4 mille combattants) et faisant preuve d'une haute aptitude aux manœuvres et d'une interopérabilité entre les sections participant à l'offensive.

 

La reprise de Palmyre par les terroristes n'est pas sans poser une multitude de questions. Est-ce une preuve de la faiblesse de l'armée syrienne ayant démontré son incapacité de résister à une attaque subite des terroristes? Ou bien le succès de DAESH serait dû aux activités de l'administration américaine sortante ?