Source Pravda.ru

Facebook est coupable du chaos européen

Les autorités de l'Allemagne ont attaqué en justice Mark Zukerberg, créateur du réseau social Facebook. Ils ont également intenté un procès aux gestionnaires de cette société américaine passibles de punition pour appel à la haine interethnique. Le Président du Conseil d'Administration de Parvda.ru Vadime Gorshenine donen ses commentaires.

 

Vadime Gorshenine. Parfois le spuzzles s'assemblent de façon aussi bizarre qu'on en vient à être surpris soi-même ! On voulait une chose, mais on en obtient une autre ! Angela Merkel peut s'apitoyer son soûl sur le fait que Hillary a essuyé un échec cuisant et que Trump a gagné. La chancelière ensemble avec le sire Hollande croyait dur et croit toujours que c'est toute l'amitié éternelle et inébranlable entre l'Allemagne (ou la France pour la Hollandie) et l'Amérique qui s'écroula d'un bloc. Mais elle a tort.

 

Jugez-en par vous-mêmes : ces deux leaders croyaient et essayaient de convaincre leurs peuples que tout ce qui se passe au Proche-Orient, toutes les guerres entamées par Obama ne sont que le mouvement des peuples en train de s'affranchir de leurs tyrans. Les arguments conspirologiques sur le chaos organisé étaient balayés du revers de la main et jugés marginaux.

 

Mais ce qui met la puce à l'oreille c'est que tous les mouvements islamistes terribles qu'ils prêtèrent serment de terrasser en épaulant l'Amérique étaient et restent des organismes fabriqués de façon artificielle et directement par les services secrets des Etats-Unis ou bien engendrés comme réaction aux agissements des Ettats-Unis dans une telle région du monde. Tout en ajustant sa politique sur celle du « grand ami Obama », Merkel a décidé de résoudre vite fait et tout en beauté en inondant la chose dans un torrent de compassion sa propre question de réserve de main d'oeuvre pour l'Allemagne en faisant courber l'échine au Conseil Européen. Arriva alors la marée migratoire d'abord organisée et puis insupportable pour l'Europe. Nous ne savons que trop bien où mène la route pavée de bonnes intentions, non ?

 

Et maintenant - attention !

 

Avez-vous retenu l'information tombée la semaine dernière sur le procès intenté à Mark Zuckerberg et de son directeur exécutif Sheryl Sandberg, lobbyiste des intérêts de « Facebook » en Europe Richard Allen et sa collègue européenne Eva-Maria Kirshzipper ?

 

Avez-vous lu aujourd'hui l'actualité sur l'Allemagne qui a mis fin aux activités d'un réseau islamiste de grande envergure qui planifiait et réalisait des actes terroristes en Europe ? Et avez-vous déjà percé le secret où ses actes terroristes étaient ourdis et par quel moyen de communication les organisait-on ?

 

Oui, c'est ça ! En premier lieu, ça a été via le Facebook ce qui a incité justement les enquêteurs allemands à lancer les poursuites pénales contre les managers de cette compagnie. Je ne peux que supposer que c'est toujours via le Facebook que l'on a trafiqué l'acte terroriste des plus cruels et meurtriers perpétré à Paris, il y a tout juste un an.

 

Alors, vous êtes en droit de vous demander, pourquoi ai-je cité Obama, Merkel et Hollande ?

 

Mais pour cause, voyons ! Selon la déclaration datant du mois d'août dernier de Paul Tchelia qui avait un contentieux à régler avec Zukerberg sur les parts de propriété du Facebook, mark a su rafler toute la mise parce qu'au moment du start-up les subventions venaient d'un Fond pour ventures « In-Q-Tel », créé par la CIA. Paul se retrouve en clandestinité pour ne pas se faire arrêter par les autorités américains pour avoir dévoilé un top secret d'État.

Quant à nous autres, nous avons bien chopé l'information et l'avions connecté à l'arrestation des membres du réseau terroriste en Allemagne. ET puis nous nous sommes encore souvenus que même Oussama Ben Laden fut un projet signé CIA.

 

c'est à ce moment-là que nous avions compris que c'est même à l'Europe que Washington entendait appliquer la théorie du chaos organisé. Alors si Merkel et Hollande étaient les agents d'influence d'Obama en Europe, la question qui se pose : qui sont-ils à l'égard de leurs propres peuples ? Ou bien les a-t-on trompés à leur insu ? Sincèrement ?

 

Alors les puzzles, on les a assemblées peut-être un peu à la diable, mais je suis persuadé que nous allons apprendre encore beaucoup de choses intéressantes. Et il y aura toujours la CIA qui sera forcément au centre de toutes les actualités parce que nous savons très bien que très souvent tel est pris qui croyait prendre !