Source Pravda.ru

La Russie équipe ses brise-glaces de canons furtifs

Les brise-glaces du projet 23550, qui patrouillent la zone arctique, seront équipés des systèmes furtifs AK-176MA. Le navire de tête de cette série doit être mis en service au sein de la marine russe en 2019.

Ainsi, les mariniers russes obtiendront un complexe polyvalent combinant les performances de remorqueur, de patrouilleur et de brise-glace. Le navire serait capable de réaliser des missions dans les tropiques, de traverser la banquise de 1,5 mètre d'épaisseur et de frapper les cibles en mer et dans l'air, relatent les Izvestia.

AK-176MA est la première installation de tir automatique furtive livrée à la marine russe. À la différence des modèles précédents de forme circulaire, le nouveau canon est fait avec des plaques rectangulaires ce qui le rend moins visible pour les radars ennemis.

La décision d'installer ces canons sur les brise-glaces militaires a été prise fin 2016. Le projet a déjà été finalisé. Le canon sera installé sur l'avant de ces navires.

Auparavant, Pravda.Ru a annoncé que les tests de l'installation de tir AK-176MA de calibre 76,2 mm ont été effectués avec succès au début du mois de mars à l'usine de construction mécanique « Arsenal » basée à Saint-Pétersbourg.

Le canon est devenu plus léger que les modèles précédents et pèse moins de neuf tonnes. La précision de guidage et le groupement de tir ont été considérablement augmentés.

La construction de brise-glaces polyvalents est une conséquence de développement actif de l'infrastructure militaire russe en Arctique. Cet objectif a été fixé par le président russe Vladimir Poutine. La marine russe s'intéresse de plus en plus aux navires polyvalents.

Il est à noter que la Russie progresse dans le domaine des technologies militaires furtives. Auparavant, le consortium russe Tupolev a présenté la première maquette du nouveau bombardier stratégique furtif de nouvelle génération à long rayon d'action PAK DA. Le nouvel avion a été conçu spécialement pour les forces aérospatiales russes.