Source Pravda.ru

L’armée russe va étonner par ses nouvelles trouvailles

L'adjoint au ministre de la Défense de la Russie Youri Borissov a rendu public que le nouveau Livre blanc sur la défense entériné jusqu'à 2025 prévoit la création des armes de très grande précision d'une nouvelle génération avec le réarmement consécutif de toute l'armée russe, selon l'agence d'information RIA-Novosti.

 

« Le nouveau programme de réarmement avec, pour horizon, 2025, requerra des efforts sérieux parce que les armements de très grande précision de la nouvelle génération préconisent une économie globale des moyens de frappe doublée d'un système informatique », s'est prononcé Borissov lors d'une conférence consacrée aux problèmes de la création et de l'application des armements sophistiqués.

 

Selon ce fonctionnaire militaire, le complexe militaro-industriel est appelé actuellement à atteindre les objectifs fixés par le Commandant en chef des armées qui exige une modernisation universelle et le réarmement des troupes avec les nouveaux moyens et échantillons des armements et de la technique militaire aussi bien que l'élaboration des systèmes censés assurer la suprématie de l'armée russe.

 

Selon l'adjoint au ministre de la Défense, l'application de ces systèmes va, avant toute autre chose, avoir l'ascendant sur la direction générale des armées et la diminution du temps de prise de la décision. « A la lumière des faits révélés par l'opération antiterroriste en cours en République arabe syrienne et compte tenu de l'éventualité d'autres conflits régionaux à émerger, on peut être sûr que le vainqueur devrait être le premier à prendre la juste décision pour contrer un danger ou une agression », a remarqué Youri Borissov.

 

Selon lui, cet objectif peut être atteint par les capteurs transmettant des données fiables de jour et de nuit et par tout temps qui doivent délivrer leur information en temps réel au centre de commandement. « C'est aussi les moyens informatiques avec un potentiel numérique suffisant pour traiter des données et prendre la décision sans parler des armes de haute précision élaborées selon le principe « je tire et j'oublie », a déclaré Borissov.

 

Récemment, Pravda.ru a fait part de « la remise à l'armée russe des échantillons des armes laser ». Selon Youri Borissov, il ne s'agit pas des armes laser expérimentales, mais des premiers exemplaires d'une série avalisée pour devenir l'armement de base des troupes régulières. « Les technologies existaient avant, mais ce n'est que maintenant que nous les avons faites fructifier pour élaborer de nouveaux systèmes d'armements », a fait valoir Borissov.

 

Il est à noter que, selon les experts occidentaux, les capacités technologiques de l'armée russe ont étonné le monde entier. De source étrangère, ceci est une preuve d'une fantastique modernisation menée à bien par les militaires russes.

 

Selon le Business Insider, « l'armée russe s'est avérée être beaucoup plus puissante que l'on ne le pensait ». Ce périodique a publié la vidéo avec les séquences tournées lors de l'opération militaire de l'armée russe en Syrie. Les experts du média en ont déduit que la modernisation de l'armée russe a réussi. Il y avait, en particulier, de nouveaux avions militaires testés en conditions de combat. Les Russes ont lancé également les missiles de croisière à partir du bassin de la mer Caspienne distancée de 1,5 mille km. « Cette distance est supérieure au rayon d'action des armements américains du même type », a conclu le Business Insider. Selon Michaël Kaufman de l'Institut Kennan à Washington, il s'agit « des armements terriblement efficaces ».

 

Au cours des dernières décennies, les fonctionnaires militaires occidentaux ont pris la fâcheuse habitude de traiter avec condescendance les armements russes « d'obsolètes » aussi bien que la stratégie de ce pays, et les forces aériennes « plutôt obtuses qu'intelligentes ». Pour ce qui est de la marine, elle est « plutôt rouillée que prête au combat ». Alors les capacités dont la Russie a fait preuve en Syrie ont choqué l'Occident.

 

Selon le décompte mensuel, les avions de chasse russes parvenaient à mener plus d'opérations au quotidien que leurs collègues de la coalition internationale avec les Etats-Unis à leur tête, écrit Independent, qui s'extasie aussi des missiles de croisière de Moscou.

 

« Une Russie censée avoir perdu ses capacités de frappe au cours des années 90, montre son pavillon dans le ciel et sur la mer, juste à côté du territoire états-unien et de l'espace contrôlé par l'OTAN. Que diable cela signifie-t-il ? » telles sont les paroles des officiers de l'Alliance Transatlantique citées par les médias américains. Et les militaires américains d'ajouter : « Quand nous disons que vous volez là « où il ne faut pas », cela veut dire que nous sommes mécontents que vous voliez en général où que ce soit et en plus vous le faites de façon effrontée. Nous sommes les véritables maîtres des espaces aérien et maritime et nous nous mettons dans tous nos états si quelqu'un ose briguer ce titre ».

 

L'expert militaire américain Tyler Rogoway s'est exprimé sur les pages de Foxtrot Alpha en « condamnant l'Amérique et l'OTAN à la défaite » en cas d'un conflit armé sans usage des armes nucléaires avec la Russie. Il a reconnu que « la Russie qui a touché de façon fracassante le fond au cours des années 90, peut maintenant défendre ses frontières et ouvrir plusieurs fronts en les maintenant en différentes directions tout en possédant des moyens pour mener « une guerre de type hybride ». En outre, les experts du Pentagone sont très mécontents par les prouesses russes dans le domaine de la défense satellitaire et des armements hypersoniques permettant à la Russie d'être à parité avec les Etats-Unis en cas d'une « frappe instantanée globale ».

 

Selon les experts occidentaux, tous ces facteurs rendent la Russie « invulnérable à l'attaque de l'OTAN » et capable de riposter avec succès à une frappe préventive de son territoire (!!!) au cas où l'Alliance Transatlantique le jugerait nécessaire pour la cause de la démocratisation et de peacemaking ».