Source Pravda.ru

La Chine dément avoir mis les missiles à proximité de la Russie

Le Ministère des Affaires Etrangères de la Chine a traité d' « élucubrations » les rumeurs médiatisées à propos des missiles intercontinentaux chinois parqués le long de la frontière avec la Russie.

« Aujourd'hui, les relations d'une coopération complexe, de partenariat stratégique et d'interaction entre la Chine et la Russie sont maintenues à un très haut niveau ; les relations sont sans cesse approfondies aussi bien que la coopération tous azimuts. Pour ce qui est de la soi-disant présence militaire, il ne s'agit là que des balivernes et des ragots colportés par internet », cite l'agence d'information RIA-Novosti le communiqué de l'attaché de presse du Ministère des Affaires Etrangères chinois.

Il est à rappeler que, récemment, Pékin a disposé dans la province Heylongjiang, limitrophe à la Russie, une brigade des missiles ballistiques intercontinentaux DF-41. A titre de confirmation, les médias insistaient qu'il y aurait même des prises réalisées à partir d'un satellite d'observation. Il s'agit d'un nouveau type de missile intercontinental mirvé, à des ogives multiples, capable d'atteindre non seulement toute l'étendue du territoire russe, mais aussi bien l'Europe. Il serait parfaitement logique de s'attendre à ce que la Chine déplace ces missiles à travers son territoire. Il est aussi à dire que cette province où les missiles sont en stationnement est aussi, géographiquement parlant, la plus proche du territoire américain qui est à quelques 14.000 kilomètres. Compte tenu de la conjoncture internationale, il serait logique de supposer que les missiles visent, en premier lieu, les cibles américaines.

En attendant Moscou ne se croit pas concernée par le développement des forces stratégiques chinoises, l'attaché de presse du président de Russie Dmitri Peskov dixit.