Source Pravda.ru

Les forces nucléaires US prêtes à une guerre avec la Russie

Les États-Unis ont mené des exercices d'envergure de ses forces stratégiques nucléaires. Selon le scénario des exercices, un conflit en Europe se transforme en guerre atomique mondiale avec la participation des États-Unis.

Les exercices baptisés Global Lightning 17 ont eu lieu du 7 au 17 février. Dans le cadre des manœuvres, les militaires américaines ont perfectionné leurs compétences visant à lutter contre une puissance nucléaire en Europe. Bien que le Pentagon n'ait pas précisé de quel adversaire il s'agissait, la seule puissance nucléaire qui pourrait être considérée comme un ennemi potentiel des États-Unis est la Russie. Des soldats australiens, canadiens, danois et britanniques ont participé aux manœuvres.

Fin janvier, les services de renseignement américains a réalisé une étude visant à déterminer si les services gouvernementaux russes et chinois étaient capables de survivre à une frappe nucléaire. Les résultats de cette recherche n'ont pas été publiés.

Le commandement américain a également modélisé une opération baptisée Bear Spear. Bien qu'ils n'aient pas précisé le nom de la cible de cette opération, il était clair qu'il s'agissait d'une « simulation d'une attaque nucléaire contre la Russie ». Il est à noter que les États-Unis n'ont pas réussi à simuler une frappe désarmante et surprise ce qui a provoqué la « destruction » non seulement de la Russie, mais des États-Unis.

L'été dernier, les médias ont annoncé que les États-Unis avaient effectué des exercices près de la frontière russe avec la participation des bombardiers stratégiques B-52 construit dans le but d'emporter des armes nucléaires.

« Les bombardiers participeront aux exercices visant à perfectionner les bombardements à l'aide des munitions à risques atténués ainsi que les vols d'interception », a déclaré alors le Pentagone.

Pourquoi les États-Unis montrent-ils les muscles? Est-ce qu'ils se préparent à une guerre nucléaire avec la Russie? Anatoli Tsiganok, chef du centre des recherches militaires « L'Institut d'analyse militaire et politique » pense que non.

« Les Américains font tout leur possible pour évaluer la menace russe et chinoise depuis des années. Il y a 10-15 ans, ils ont même proposé de frapper plusieurs cibles en Russie », a déclaré M. Tsiganok.

« La menace russe pour les Américains peut être considérée comme historique. Il s'agit des exercices de routine. Des informations selon lesquelles la Russie est une menace principale pour les États-Unis sont une sorte de bluff pour les Américains lambda. Les manœuvres ont été effectués à la demande du président américain. Donald Trump aurait dit: "Déterminez quelle influence pourrait exercer la Russie sur les États-Unis et comment devrait-on y répondre". Alors, il s'agit des exercices de routine », a-t-il conclu.