Source Pravda.ru

« L’Europe DOIT recevoir les pauvres », le chef de l’ONU dixit... Mais le doit-elle vraiment?!

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a fait valoir qu'à peu près 1 Milliard d'habitants de la Terre vivent dans la misère la plus absolue et que 800 Millions d'entre eux jeûnent. La déclaration a été faite à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre l a misère. Il a également appelé à lutter contre la pauvreté et aussi à « construire une société sans barrières sociales ».

 

Selon Ban Ki-moon, la misère ne se mesure pas que par un salaire insatisfaisant, mais aussi par un accès difficile à la sécurité sociale, à la formation et autres services sociaux les plus élémentaires. Le chef de l'ONU a également appelé les Etats du monde et les organisations civiles aussi bien que toute l'humanité à « prêter l'oreille aux voix des gens vivant dans la pauvreté ». « Je vous invite à apprendre à respecter et défendre les droits de tous les êtres humains et à mettre fin à l'isolation sociale et à l'humiliation dont souffrent au quotidien les pauvres. Il faut aussi les inciter à prendre part aux efforts globaux pour liquider à jamais la misère » ; a souligné Ban Ki-moon.

 

Le 17 octobre est fêté tous les ans comme la Journée Internationale de la lutte contre la misère, conformément à la résolution de l'Assemblée Générale de l'ONU votée en décembre 1992.

 

Pravda.ru a déjà publié que le nouveau chef de l'ONU avait été élu. Le nouveau mandat choit à l'ancien premier-ministre du Portugal António Guterres.

 

Le représentant de la Russie auprès de l'ONU Vitali Tchurkine s'est prononcé sur la candidature de M. Guterres : « Avant toute autre chose, il a une grande expérience de travail à l'ONU. Il a été le Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés. Cela veut dire qu'il a beaucoup voyagé à travers le monde et observé les conflits les plus durs de ceux qui ont lieu actuellement ». Selon le haut fonctionnaire russe, cité par le périodique « Vedomosti », le futur secrétaire général de l'ONU est un politicien de haut niveau.

 

Guterres est très mécontent par la politique de l'Occident dans le domaine de l'immigration. Selon lui, l'Europe devrait ventiler le flux par pays pour que chaque pays accepte une telle quantité d'immigrés qu'elle puisse recevoir. En outre, le nouveau secrétaire général de l'ONU critique la position des membres de la CE qui se seraient mis à « paniquer » et à s'entendre avec la Turquie sur l'endiguement du flux migratoire en vue de bloquer les Syriens au départ de leur pays. « Quand le Nord se met à refouler les immigrés, cela se propage, tel un virus, à travers le monde entier », a stipulé Guterres.