Qu'est-ce qui s'est vraiment passé à Berlin?

Journaliste franco-allemand, maîtrisant aussi bien les deux langues, Olivier Renault ne peut vraiment retenir un rire amer lorsqu'il entend des élucubrations de la police allemande qui aurait identifié le terroriste se trouvant au volant du camion-tueur, ayant retrouvé son permis de conduire sous le siège du conducteur dans le véhicule! Et ça, quelques 24 heures après l'attentat! Il faut constater que des choses bizarroïdes arrivent à la police allemande et française. Les uns retirent leur dispositif de sécurité le 14 juillet à Nice et enlèvent les barrières comme s'ils invitaient les islamistes à foncer dans la foule. Les autres laissent une fente dans les barrières suffisamment large pour qu'un camion arrive à pénétrer le périmètre. Tout ça après l'attentat de Nantes, survenu avant Nice où une camionette a tué ou traumatisé environ dix personnes se trouvant à l'arrêt d'un bus municipal. L'Intérieur français et allemand serait-il tombé sur la tête? Ou bien cherche-t-on à canaliser l'énergie destructrice des foules? Ou s'agit-il d'un laisser-aller généralisé où personne ne se soucie plus de rien? Mystère et boule de gomme, comme on disait au lycée. Olivier nous fait part de l'ire des gens, de leur sentiment de torpeur, d'indécision qui règne dans la société allemande. Il démêle l'écheveau des plans ourdis au top-sommet de l'élite allemande.


Qu'est-ce qui s'est vraiment passé à Berlin?

Ne prenez pas les révélations de ce journaliste pour de la fiction, car ces dernières années la réalité a rattrapé et dépassé même la fiction! Auriez-vous pu imaginer l'euthanasie des enfants ou la mise à mort d'une femme démontée ultérieurement en pièces détachées, pardon, organes, et bradée aux cliniques le tout à cause de son diagnostic de l'état psychiquement instable?! Comme quoi, l'instabilité psychique est maintenant punie de mort en Europe Occidentale! Auriez-vous pu imaginer, au temps de nos grand-pères, des cadavres plastifiés en guise des statues dans les parcs publics? Ou encore que l'on retire leurs enfants aux mères étrangères, juste de passage en Europe occidentale, pour "un excès d'amour maternel"? Rematrquez que l'enfant est à 100% étranger aussi bien que sa maman! Qui a pu croire que l'on abatte un ambassadeur en plein centre d'une exposition et que la nation ukrainienne dite civilisée l'applaudisse et l'acclame comme au temps de la Rome Antique?

Décidément le monde est devenu un asile à ciel ouvert avec Angela Merkel en reine de Sainte-Anne. Je ne suis donc point étonné qu'après le 11 septembre, dénoncé par l'historien suisse Daniel Ganser, on peut bien imaginer la manipulation du subconscient collectif à grande échelle. Mais y a-t-il un pilote dans l'avion européen oujusteun kamikaze derrière le manche à balai, désireux d' écraser l'UE contre le roc russe?

Composez http://www.pravdafrance.com pour avoir accès à toutes nos actualités et informations sur la Russie et le monde

Commentaires