Source Pravda.ru

Bloomberg : l’Ukraine est devenue un Etat en faillite gouverné par des voleurs

Selon l'agence internationale Bloomberg, après être passée par la « révolution de la dignité » de 2014, au lieu de devenir un pilier solide de la démocratie, en tant qu'Etat, l'Ukraine s'est transformée en un régime postsoviétique, incompétent et corrompu.

Selon l'analyste Léonid Bershitski, il n'est pas étonnant que les relations ukraino-occidentales se sont détériorées.

« Les populistes dominent actuellement le pouvoir législatif ce qui freine sérieusement la mise en pratique des réformes de grande envergure si tant est qu'on veuille vraiment le faire un jour. Aujourd'hui, malgré le fait que la nouvelle génération de bureaucrates s'est évertuée à apporter quelques changements, l'économie de l'Ukraine reste en état vierge. Les impôts sont toujours très élevés et nombreux sont ceux qui essaient de les contourner. Les dimensions de l'économie « grise » continuent de croître et le climat législatif n'a presque pas évolué », estime l'expert.

En même temps, l'Ukraine n'a mené aucune réforme dans le domaine du Parquet. En septembre dernier, après sa visite en Ukraine, Christoph Heinz, Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires auprès de l'ONU, a déclaré que ce pays connaît un « vide de contrôle ». Heinz a pointé que les autorités ukrainiennes ont fait échouer l'enquête sur les circonstances de la mort de 100 personnes dans les rues de Kiev, au cours des derniers jours de la révolution de 2014. Aucun éffort n'a été également fourni pour trouver les coupables des meurtres de 48 personnes brûlées vives dans la Maison des syndicats à Odessa, en mai 2014.

Deux ans après le départ de l'équipe corrompue du président Victor Yanoukovitch, la corruption se la coule toujours douce et les journalistes indépendants qui mènent leurs propres enquêtes sur les exactions commises sont de nouveau débordés.

Il est également à noter que les noms de l'entourage proche de Poroschenko et Yatsenuk sont tout le temps cités dans les affaires de corruption douanière et du secteur énergétique.

Jusqu'à nos jours, les Américains continuent de prendre part de façon extrêmement active au processus politique ukrainien. L'Ambassade des Etats-Unis à Kiev est un pôle d'autorité. Les politiciens ukrainiens disent ouvertement que les licenciements et les nouvelles promotions sont toujours avalisés par l'amabssadeur états-unien Geofrrey Pyatt et même avec le vice-président Joe Biden.

L'une des conditions sine qua non imposées par l'Europe pour passer au régime de sans-visas est la lutte avec la corruption. Il n'y a pas longtemps, l'UE a refusé d'avancer les fonds supplémentaires au procureur ukrainien chargé de la lutte anti-corruption sous prétexte que les autorités n'étaient pas certaines de la probité des gens qui choisissent les membres de l'unité anti-corruption.

A titre de conclusion, avance Bershitski, on peut affirmer que la lutte de l'Ukraine avec son passé s'est avérée encore moins fructueuse que sa campagne militaire contre la Russie et ses intermédiaires.

« Trop d'eau a coulé sous le pont après la révolution de la dignité. Rien ne saurait justifier l'absence d'un résultat sensible. Les tentatives des Etats-Unis et de l'Europe de diriger l'Ukraine de l'extérieur se sont révélées, elles aussi, pour la plupart, stériles. Le pouvoir de l'oligarcat et de la bureaucratie corrompue sur les restes de l'économie s'est avéré trop fort et les schémas trop bien élaborés », donne son verdict l'analyste.