Source Pravda.ru

Les Etats-Unis ont bloqué la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU sur les tirs contre la mission diplomatique russe en Syrie

Cette résolution devrait condamner les tirs réalisés par les inconnus contre la mission diplomatique russe.

 

Plus tard dans la journée, les diplomates russes ont fait savoir que « de fait, la décision a été bloquée par la délégation des Etats-Unis qui essayait de faire adopter des amendements excessifs dans un texte pourtant des plus conventionnels ».

 

Il est également noté que « les Britanniques et les Ukrainiens ont essayé, assez maladroitement d'ailleurs, d'épauler les Américains. Ceci ne fait que prouver leur flagrant manque de respect à l'égard de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ».

 

Les représentants de la Russie ont également appuyé que quand les mêmes exactions étaient commises dans le passé, « y compris à l'encontre des missions diplomatiques des pays occidentaux, la Russie soutenait toujours, sans hésiter, la condamnation de ces crimes par le Conseil de Sécurité ».

 

« Force nous est de constater que les fondements moraux de certains de nos collègues du Conseil de Sécurité sont considérablement ébranlés », est-il noté dans ladite déclaration.

 

Pravda.ru a déjà écrit au préalable que « le 3 octobre, l'Ambassade de Russie à Damas a dû subir des tirs au lance-grenades. L'une des grenades a explosé sur le territoire de l'Ambassade à proximité du lieu de résidence du personnel de la mission diplomatique. Ce n'est que par pur hasard qu'on n'a pas dû regretter des pertes humaines ou des dommages corporels que cette exaction aurait pu infliger. Cependant, les dommages matériels ont été constatés. Encore deux grenades ont explosé à proximité de l'Ambassade ».

 

Il est à rappeler que les tirs ont été menés à partir de la banlieue de la capitale syrienne Jobar contrôlée par les miliciens des bandes de « Jabhat Fateh al-Sham » et « Failak ar-Rahman » interdites en Russie.

 

« Une fois de plus les terroristes ont réussi à provoquer un grave danger pour la vie et les activités des diplomates russes en Syrie. Les normes de base des lois internationales ont été violées. Nous considérons que les tirs réalisés contre l'Ambassade de Russie à Damas sont la conséquence des actes commis par ceux qui, à l'instar des Etats-Unis et de ses certains alliés, provoque la poursuite d'un conflit sanglant en Syrie en badinant avec les terroristes et les extrémistes de toutes les couleurs ».