Source Pravda.ru

Le Japon ne réclame plus les îles Kouriles à la Russie

Selon Asia Times, quoi qu'il advienne, les relations économiques de la Russie avec le Japon porteront toujours profit aux deux pays. C'est pourquoi le média en question estime que le rapprochement des deux Etats en devient même inéluctable.

Asia Times croit que l'économie russe et japonaise s'imbriquent parfaitement et nourrissent le même intérêt au développement de l'Extrême-Orient russe. Vladimir Poutine et Shinzo Abe sont à se revoir en décembre prochain au Japon. Un nouveau ministère a été même créé au Japon en vue d'organiser la coopération économique avec la Russie. Le chef de cette structure est le frère du premier ministre Nobuo Kishi.

Cependant Vladimir Poutine a réitéré sa déclaration que la Russie ne brade pas ses territoires et que les militaires russes sont en passe d'ériger une nouvelle base dans les îles Kouriles. La conjoncture géopolitique actuelle n'est pas très favorable au Japon - surtout à cause de la coopération sino-russe et la nouvelle politique de Pékin à l'égard de Washington. Tokyo est obligé de se concentrer sur l'interaction économique avec la Russie pour le développement de l'Extrême-Orient, si cher au coeur de Moscou.

Selon Asia Times, le Japon est censé coopérer avec la Russie aussi bien dans le domaine économique que dans celui de la défense. L'auteur de l'article souligne que Tokyo doit faire preuve de flexibilité pour répondre aux changements sur l'échiquier régional.