Source Pravda.ru

Moscou dénonce les frappes US contre l'armée syrienne

Le président russe Vladimir Poutine a commenté les frappes américaines contre la base de l'armée syrienne dans la province d'Homs. Selon lui, cette démarche cause un préjudice considérable aux relations russo-américaines qui sont déjà en mauvais état. Qui plus est, les actions des États-Unis empêchent la lutte antiterroriste. L'avis du président Poutine a été cité par son porte-parole Dmitri Peskov.

« Le président Poutine considère les frappes américaines contre la Syrie comme une agression contre un État souverain en violation des normes du droit international, se basant sur des prétextes inventés. Selon lui, cette démarche ne nous rapproche pas de l'objectif ultime de la lutte contre le terrorisme international, mais, au contraire, crée un obstacle considérable à la création d'une coalition internationale chargée de lutter contre ce mal global », a déclaré M. Peskov.

Il a également ajouté que Vladimir Poutine qualifiait ces frappes « d'une tentative de détourner l'attention de la communauté internationale de nombreuses victimes parmi la population civile en Irak ».

De plus, M. Peskov a rappelé que « l'élimination des armes chimiques syriennes a été confirmée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), un organisme spécial de l'Onu ».

« Ainsi, on peut être sûr que la Syrie ne dispose pas d'armes chimiques », a-t-il souligné.

Selon le président russe, le fait que les cas d'utilisation des armes chimiques par les terroristes soient ignorés ne fait qu'empirer la situation.

Auparavant, Viktor Ozerov, chef de la Commission de la défense au sein du Conseil de Fédération, a déclaré que ces frappes pourraient empêcher les efforts visant à lutter contre le terrorisme en Syrie.

« Je n'exclus pas que ce soit un mauvais exemple pour l'opposition armée en Syrie et que cela (les frappes) remette en cause les accords conclus avec l'opposition, notamment ceux de Genève », a-t-il souligné.

Rappelons que 59 missiles « Tomahawk » ont été tirés depuis des destroyers de la marine américaine dans l'est de la Méditerranée. Ainsi les États-Unis ont frappé plusieurs cibles sur la base aérienne de Shayrat, dans la région d'Homs, dans l'ouest de la Syrie. Selon les autorités américaines, l'armée syrienne aurait effectué l'attaque chimique depuis cette base. Les frappes américaines ont fait au moins cinq morts et sept blessés parmi les militaires syriens. De plus, il y a des victimes parmi la population civile.

Il est à noter que le gouvernement syrien a déclaré à maintes reprises que l'armée syrienne ne recourait pas à l'arme chimique.

Video : Les frappes américaines contre l'armée syrienne.