Source Pravda.ru

Trump serait prêt à effectuer une frappe nucléaire contre la Corée du Nord

Les diplomates discutent des informations alarmantes de Washington selon lesquelles les États-Unis sont prêts à une attaque nucléaire contre les cibles administratives et militaires en Corée du Nord si le leader nord-coréen Kim Jong-un teste un missile encore une fois, a déclaré une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères dans une interview accordée à Pravda.Ru.

« Malgré l'avis de la Chine, la position russe et les risques qu'une telle démarche pourrait constituer pour la Corée du Sud, la partie américaine fait savoir que Donald Trump n'exclut pas que les États-Unis recourent à l'arme nucléaire pour détruire les bunkers et les usines souterrains de production d'armes de destruction massive », a déclaré la source.

Auparavant, Pravda.Ru a rendu public que les États-Unis étaient prêts à n'importe quelles actions à l'égard de la Corée du Nord. L'administration Trump insiste sur le fait que les militaires américains continueront à protéger leur pays et leurs alliés contre « le régime nord-coréen et les armements terrifiants qu'il crée ».

Cependant, le vice-président de la Commission des affaires étrangères du Conseil de la Fédération Vladimir Djabarov estime qu'il faut dialoguer avec la Corée du Nord, on ne peut pas provoquer le lancement des hostilités par Pyongyang.

« On doit négocier avec la Corée du Nord, on ne peut pas la coincer. Le déploiement du bouclier antimissile américain et les exercices conjoints des États-Unis et de la Corée du Sud près de ses côtes le provoquent », a-t-il déclaré.

Pyongyang a effectué un énième tir d'un missile balistique mercredi près de la ville portuaire de Sinpo (est de la Corée du Nord). D'après des informations fournies par la Corée du Sud, le missile a parcouru environ 60 kilomètres avant de tomber dans la mer du Japon.