Source Pravda.ru

Obama prédit une catastrophe planétaire !

La Maison Blanche nous signale que les turbulences géomagnétiques et les explosions sur notre astre peuvent, éventuellement, nuire aux appareils électriques sur Terre et provoquer des crises de santé chez les patients dits sensibles.

 

C'est dans les 120 jours à venir que la catastrophe est à attendre. « Les phénomènes spatiaux comme les explosions du magma solaire, les protubérances, le « vent solaire » et les anomalies géomagnétiques se passent régulièrement. Certains peuvent s'avérer critiques pour systèmes et infrastructures techniques comme notre système de navigation par satellite (GPS), le fonctionnement de nos portables relayés par l'espace, l'aviation et le système énergétique global », est-il écrit dans le document en question.

 

Il est à noter que, selon l'une des opinions, ce n'est pas à partir de l'espace que les Etats-Unis peuvent prendre un coup.

 

« Les Etats-Unis sont en guerre civile froide », écrit le périodique allemand Tagesspiegel. «De plus en plus souvent, on entend qu'au cas où les Républicains essuieraient un échec, on en viendra aux armes pour résister au système corrompu ». La presse américaine nous délivre les mêmes pronostics.

 

Un scénario critique a été également présenté par le bloggeur et écrivain Mike Adams. Il ne subsiste aucun doute, écrit-il, que les supporteurs de Trump n'accepteront pas de se faire tromper par des élections truquées. Cela peut très rapidement dégénérer en affrontements armés et provoquer l'apparition de la résistance. Nous verrons les citadins marcher au pas et occuper les points névralgiques du commandement en vue de faire une révolution et lutter contre la corruption d'État.

 

Il est à rappeler qu'un sondage récent mené par The New-York Times, ensemble avec la chaîne de télévision CBS, a démontré que 63 % de partisans de Trump sont prêts à accepter la défaite. En même temps, 83 % de supporteurs de Clinton peuvent se résigner à un Trump remportant le mandat présidentiel. « La majorité d'électeurs sont agacés par les accrochages intestins au sein des partis. Ils sont également nombreux à se douter que le nouveau président, qui que soit vainqueur, réussisse à faire l'union nationale. Les gens sont dégoûtés par une hideuse campagne électorale sans pareilles. Il existe beaucoup de signes avant-coureurs lugubres qui en promettent long pour ombrager ne serait-ce que le début du prochain mandat présidentiel », conclut le périodique.