Source Pravda.ru

Encore un condamné à mort américain a dû attendre 25 ans

Il y a 25 ans, William Sallie s'est fait condamner à mort pour meurtre prémédité de son beau-père. Ce fut en 1990. Hier il est passé à la chaise électrique.

 

Selon The Daily Mail, en 2016, cette sentence a été la neuvième à être mise à exécution dans l'État de Géorgie. Il est à noter qu'au XXIième siècle, 84 % de toutes les peines capitales ont été appliquées en Chine, en Iran, aux Etats-Unis et au Vietnam. En particulier, un fonctionnaire haut-placé de la législation chinoise a avoué qu'une moyenne de 10.000 personnes se fait exécuter en Chine tous les ans. En Iran ce chiffre équivaut à 108 et aux Etats-Unis - à 65 condamnés.

 

Aux Etats-Unis, un condamné à mort type doit attendre en moyen 11 ans pour y passer. On connaît même les cas où les condamnés ont eu le temps de vieillir dans leur cachot à côté de la chaise électrique. C'est ainsi qu'en 2005, Donald Bradley, reconnu coupable du meurtre de deux femmes, s'est fait électrocuter à 61 ans. Pour attendre l'application de la sentence, il avait fait la queue pendant 24 ans.

 

Mais le cas le plus flagrant et le plus intéressant de la torture d'attente est celui de l'affaire Stanley Williams. Il a été condamné à la chaise électrique pour l'homicide d'un vendeur suivi par une mise à mort violente d'un couple et de leur fille. La justice avait mis 25 ans pour avoir la tête de Williams. Pendant tout ce temps-là, il écrivait des livres et avait des activités sociales grâce auxquelles beaucoup de jeunes criminels ont quitté le « milieu ». Williams s'est vu également décerner des primes littéraires et même un prix Nobel de la littérature.

 

Il existe même des Etats où la peine capitale est appliquée aux mineurs dont la République Démocratique de Congo, Iran, Yémen, Chine, Nigeria, Pakistan, Arabie Séoudite et... les Etats-Unis. Il est également de notoriété publique que le pays où les mineurs se font exécuter le plus souvent est toujours les Etats-Unis considéré, pour une raison hermétique, comme citadelle ds droits de l'homme, de la démocratie et des valeurs humaines.

 

Avant 1989, les Etats-Unis mettaient même à mort les enfants n'ayant pas atteint l'âge de 16 ans. C'est ainsi que George Stinney, âgé tout juste de 14 ans, s'est fait exécuter pour un meurtre jamais prouvé des deux filles (11 et 8 ans respectivement). Au bout de 70 ans, il a été innocenté.

 

De même, Troy Davis a été exécuté en 2011 malgré le fait que 7 des 9 témoins à charge ont retiré leurs dépositions déclarant avoir fait l'objet des pressions de la part de la police. La cour de Géorgie ne voulait tout simplement pas faire marche arrière et a préféré mettre à mort un innocent plutôt que de reconnaître l'erreur judiciaire. Davis a attendu 20 ans le couperet tomber parce qu'il inondait toutes les instances de ses appels. L'exécution de Davis a provoqué une vague d'indignation à travers le monde.

 

Il est bon à savoir que la dernière peine capitale a été appliquée en Russie le 2 août 1996. ce fut l'année de l'entrée en vigueur du nouveau Code Pénal de la Fédération de Russie que les experts ont alors traité comme favorable aux criminels et point aux victimes des méfaits.