Source Pravda.ru

Experts : Les propulseurs russes pour fusées donnent le ton à travers le monde

Localisé dans la commune de Khimki, le holding « Energomach » est censé livrer à une société de droit privé américaine « Orbital » 14 propulseurs spatiaux de type RD-181 pour être montés sur la fusée américaine Antarès. La période de livraison s'étale sur 2017 et 2018. En Russie, le premier décollage de la fusée-gros cargo dotée de 2 RD-181 est fixé au 16 octobre prochain.

 

Pravda.ru a interviewé plusieurs experts sur le bien-fondé d'une telle livraison stratégique au moment où les sanctions battent leur plein. L'un des interrogés a été le colonel de réserve Victor Mourakhovski, président de la Commission d'État militaro-industrielle, membre du Conseil d'experts.

 

Pravda.ru. Devons-nous continuer à approvisionner les Américains en produits hautement technologiques quand la Russie pâtit de l'embargo y compris sur l'équipement du forage dont nous avons tant besoin ?

 

Mourakhovski. Nos propulseurs des fusées sont très demandés à travers le monde. En Russie, il existe des technologies spatiales à un niveau exceptionnel et correspondant aux standards internationaux les plus rigoureux.

 

Quant aux sanctions contre la Russie, je crois qu'aujourd'hui, la direction politique du pays n'entend pas encore rompre nos relations avec les Etats-Unis. L'administration d'Obama est déjà agonisante. Tout dépend maintenant de la position de la nouvelle équipe aux commandes en Amérique d'après la présidentielle. Quant à nous, nous sommes prêts à coopérer.

 

L'autre intervenant a été Oleg Denissenko, ancien adjoint au speaker de la Douma de Russie. Voici ce qu'il a dit :

 

Denissenko. Il ne s'agit pas de sanctions ! Il existe aujourd'hui le programme de coopération à long terme avec l'Amérique pour le lancement des fusées-cargo. Nous sommes supposés de pourvoir ce programme en propulseurs spatiaux.

 

Il vaut mieux préserver l'entente coûte que coûte. Un jour on viendra à bout des sanctions économiques ou bien leur effet sera minimisé. Et ça se passera encore plus rapidement dans le domaine de l'espace qu'ailleurs, car c'est une branche d'industrie de pointe hautement sophistiquée.

 

N'importe quelle isolation qui nous menace de plus en plus, d'ailleurs, nous serait néfaste. C'est pourquoi toute coopération est toujours la bienvenue, surtout dans les domaines aussi avancés. Préserver cette forme de contact vaut bien une messe !