Source Pravda.ru

États-Unis: des secrets d'État en échange de sex partys

Huit hauts fonctionnaires de la marine américaine ont été placés en garde à vue pour avoir fourni des informations confidentielles en échange de cadeaux et de soirées avec des prostituées. Au total, 27 personnes sont impliquées dans cette affaire.

Ces données sont tombées entre les mains de Leonard Glenn Francis, homme d'affaires, propriétaire de la société singapourienne Glenn Defense Marine Asia chargé de l'entretien de navires américains, relate le Washington Post.

Les données confidentielles ont permis à l'entrepreneur de signer des contrats avec la marine américaine qui lui ont rapporté des millions de dollars. Selon les médias, les militaires aidaient l'homme d'affaires à obtenir les marchés des escales de navires de guerre américains des ports asiatiques, en influençant les processus de décision de la marine, ou en fournissant des informations à Leonard Glenn Francis.

Les marins ont fourni ces informations en échange de montres, de cigares, de cognac d'une valeur de 52 000 dollars par bouteille, d'argent liquide, de repas de luxe, de nuits d'hôtels de luxe, de soirée avec des prostituées. Lors d'une de ces soirées qui a eu lieu dans l'hôtel Shangri-La à Singapour, les militaires ont vidé le réserve de Dom Perignon ce qui a coûté à M. Francis environ 50 000 de dollars.

Parmi les inculpés sont l'amiral Bruce Loveless, un agent de renseignement de la marine américaine, plusieurs capitaines et un colonel d'infanterie en retraite.

Selon l'acte d'inculpation, lors d'un repas, Bruce Loveless et d'autres militaires ont dégusté un menu à huit plats contenant notamment du caviar, une salade de homard et une soupe à truffe.

Six militaires impliqués dans cette affaire ont déjà été condamnés à des peines allant de 27 mois à 78 mois de prison. Leonard Glenn Francis a été arrêté mais n'a pas encore été jugé.

Auparavant le commandement de la marine américaine au Japon avait destitué le commandant du croiseur lance-missiles Antietam « à cause de la perte de confiance de l'équipage envers ses qualités de leader ». Selon le service de presse de la marine américaine, le capitaine Joseph Carrigan a été mis à la retraite pour un incident qui a eu lieu le 31 janvier lorsque son navire s'est échoué près de la base de Yokosuka (sud-est du Japon).

Cependant, le président américain Donald Trump envisagerait d'augmenter les dépenses militaires des États-Unis. Selon les médias, il ordonnerait aux départements fédéraux d'établir un plan d'augmentation des dépenses militaires.