Source Pravda.ru

Vladimir Poutine : « L’ambassadeur de Russie Karlov est tombé au champ d’honneur »

Le diplomate a été assassiné le 19 décembre dernier dans la Galerie de l'art moderne à Ankara.

 

« Une information tragique m'est parvenue de la Turquie où notre ambassadeur Karlov Andreï Guennadievitch s'est fait bassement assassiner... » Telles ont été les premières paroles proférées par le président de Russie lors de sa rencontre avec le ministre des Affaires Etrangères de Russie Sergheï Lavrov, le directeur du Service Fédéral de Sécurité (FSB) Alexandre Bortnikov et le directeur du Service du Renseignement Extérieur (SVR) Sergheï Narychkine.

 

« Je demande au Ministère de me présenter la requête de décorer notre ambassadeur à titre posthume ; il faut aussi réfléchir au moyen de lui rendre hommage. Il est tombé au champ d'honneur », a fait valoir le président russe.

 

En outre, Poutine a exprimé ses condoléances aux proches et amis du feu diplomate. Selon le chef de l'État, Karlov a été « un homme bon et intelligent ».

 

« Le meurtre perpétré est incontestablement une provocation visant à neutraliser la normalisation des relations russo-turques. L'autre objectif serait de nuire à la pacification en Syrie, activement promue par la Russie, la Turquie, l'Iran et d'autres pays aspirant à mettre fin au conflit inter-syrien », a dit Poutine.

 

« Il ne peut y avoir qu'une seule réponse - c'est celle de renforcer notre lutte avec le terrorisme. Et les bandits vont en pâtir », a ajouté le président de Russie.

Il a été également rendu public que les autorités russes vont former son propre groupe d'enquêteurs susceptibles de se joindre à leurs collègues turcs le 20 décembre. L'assassin a tué l'ambassadeur de dos, lors de son intervention à l'occasion de l'inauguration d'une exposition photographique « La Russie par les yeux des Turcs ». L'homme de main a été l'ancien policier Mevlüt Mert Altyntash. Selon le chef du Ministère de l'Intérieur de Turquie Souleyman Soïlu, Altyntash a fait ses études à l'école de police d'Izmir. Il a fait deux ans de service actif dans les forces spéciales à Ankara. Mis à part l'ambassadeur, trois personnes ont été encore blessées lors de la fusillade dont un légèrement.

 

Commentaires