Source Pravda.ru

Donald Trump, sera-t-il destitué dans un proche avenir?

La bataille entre Donald Trump, les médias et ses adversaires ne cesse de s'intensifier malgré le fait que tout le monde s'attendait à ce qu'on laisse tranquille M. Trump pendant les 100 premiers jours de sa présidence, a déclaré le président de l'Université américain de Moscou Edouard Lozanskiï dans une interview accordée à Pravda.Ru.

« Je ne pense pas que la destitution de Trump ait lieu. Il n'y avait que deux tentatives ratées de destitution du président américain dans l'histoire de ce pays. La dernière a eu lieu dans les années 1990 lors de la présidence de Bill Clinton », a déclaré M. Lozanskiï.

« Aux États-Unis, le président ne peut être destitué sans l'aval de deux tiers des membres du Sénat. À mon avis, la destitution est peu probable car les républicains ne soutiendront pas cette initiative », a-t-il précisé.

Selon M. Lozanskiï, la classe politique américaine tenterait de lui faire obstacle autrement. « C'est triste car il n'arrive pas à réaliser ses promesses électorales », a regretté l'expert.

Cependant, les partisans de Donald Trump sont nombreux. Bien que sa cote de popularité soit en baisse, la plupart des Américains le soutiennent. Une grande manifestation en faveur de sa politique, qui a réuni environ 2.000 personnes, a eu lieu en Floride (est des États-Unis). « Au lieu de faire son travail, il reprend sa campagne électorale. On verra où ça mène Donald Trump », a souligné l'expert.

La procédure de destitution commence par un vote dans la Chambre des représentants, ce qui constitue un problème pour ceux qui s'opposent à la présidence de M. Trump.

« Il est peu probable que le président de la Chambre des représentants Paul Ryan soumette cette question au vote. Au cas où la plupart des membres de la Chambre des représentants approuveraient une telle initiative, elle devrait être approuvée par deux tiers des sénateurs pour entrer en vigueur. À mon avis ces deux phases ne déboucheront sur rien car la Chambre des représentants et le Sénat sont contrôlés par les républicains. Bien qu'il y ait des adversaires de Trump parmi les républicains (John McCain), toutes les candidatures qu'il a proposées ont été approuvées par les sénateurs », a déclaré M. Lozanskiï.