Source Pravda.ru

Christoph Hörstel : «La CIA est impliquée dans l'attentat de Saint-Pétersbourg»

Les autorités de Saint-Pétersbourg ont décrété trois jours de deuil du 4 au 6 avril. Les mesures de sécurité ont été renforcés dans la ville. Qui revendiquera l'attaque meurtrière ? L'enquête devra faire la lumière sur cette tragédie.

Les représentants de l'Union européenne, de l'Otan et des États-Unis ont déjà exprimé leurs condoléances pour rendre hommage aux victimes de l'attentat dans le métro. « L'ambassade et les consulats des États-Unis en Russie continuent à suivre la situation à Saint-Pétersbourg. Alors que les autorités aident les blessés et tendent à éclaircir les circonstances de la tragédie, nos pensées et prières vont aux victimes et à leurs proches », lit-on dans un communiqué de la mission diplomatique américaine.

Le service fédéral de sécurité (FSB) a confirmé qu'une bombe neutralisée à la station de métro Plostchad Vosstaniïa a été remplie de shrapnel. Une enquête a été ouverte pour terrorisme.

La police a déjà confirmé qu'un kamikaze kirghiz était à l'origine de l'attaque terroriste. Le bilan de l'attentat s'est récemment élevé à 14 morts.

Mais est-ce possible que des services spéciaux soient derrière cette tragédie ? Il n'est pas exclu que la CIA soit impliquée dans cette attaque, a déclaré Christoph Hörstel, célèbre journaliste allemand et conseiller d'État dans une interview accordée à Pravda.Ru. Il rappelle également que le secrétaire à la défense James Mattis s'est dit hostile envers l'Iran. « Dans ce cas-là ils ont franchi la ligne rouge. Ils tentent d'influencer sur Moscou. Ils essaient de forcer le président Poutine de "changer de direction". L'amitié proposée par Trump n'était pas sincère », a-t-il souligné.

Selon l'expert la lutte antiterroriste menée par Washington n'était jamais sincère.

« À mon avis, l'idée des autorités russes d'inviter les États-Unis à discuter de la lutte commune contre le terrorisme était bonne. Mais je pense que la politique de Washington concernant le terrorisme n'était jamais sincère. Ils aspirent toujours u recourir à la force. Ils se livrent à la terreur et savent l'utiliser à leurs propres fins. Et maintenant ils ont tenté d'appliquer leur stratégie en Russie. Malheureusement, il ne s'agit pas de coïncidence. Cela ne ressemble pas aux attaques précédentes ».

Selon l'expert, les services de sécurité doivent être renforcés. « De plus, il faut analyser des rapports éventuels entre la CIA et cette attaque ».

Cependant, des sources policières ont raconté quelles mesures ont déjà été prises suite à l'attentat de Saint-Pétersbourg. À la question de savoir pourquoi la police n'a pas réussi à éviter l'attentat, une source a répondu :

« Ce n'est pas une tentative de se justifier, mais il faut comprendre qu'il est impossible d'éviter toutes les attaques terroristes. Ni Washington ni Tel Aviv ne sont pas en mesure d'y réussir malgré toutes leurs connaissances et le soutien du peuple. À vrai dire, pour assurer la sécurité absolue, il faut établir un contrôle plus sévère que celui décrit dans le roman de George Orwell "1984" ».

En septembre dernier, l'ex porte-parole du département d'État américain John Kirby a présagé des attaques terroristes dans des villes russes.

« Les conséquences sont telles que la guerre civile en Syrie se poursuivra, les extrémistes et les groupes extrémistes continueront de profiter du vide du pouvoir en Syrie pour étendre leurs opérations qui comprendront des frappes contre les intérêts russes et peut-être même contre des villes russes. La Russie continuera de rapatrier dans des sacs ses militaires tués, et les Russes continueront de perdre des ressources, peut-être de nouveaux avions », a-t-il alors déclaré.