Source Pravda.ru

La Transnistrie s’apprête à rejoindre la Russie !

Il est souligné que l'édit de la présidence permet au peuple de la Transnistrie moldave de réaliser ses aspirations exprimées à travers le référendum du 17 septembre 2006 où 97,2% de citoyens de cette entité non-reconnue ont voté la réunification avec la Mère Patrie.

Au cours des deux prochaines semaines, le gouvernement est censé constituer une commission spéciale pour rendre la législation locale conforme aux lois russes en vigueur. Les actes législatifs contredisant les normes russes seront abrogés. Il est attendu que le premier novembre prochain, un plan de travail pour synchroniser les deux législations soit présenté au leader de Transnitrie.

Cependant, le bureau de réintégration auprès du gouvernement de la Moldavie a fait valoir que « l'oukaze  a été signé par un organe illégal sur la base d'un référendum illégitime ».

Il est à rappeler que la Transnistrie s'est proclamée indépendante au début des années 1990. La Russie lui prête main forte en la subventionnant au niveau d'un Milliard de dollars à titre annuel. Avant l'étape actuelle, le président du Parlement de ladite république autoproclamée Mikhaïl Bourlà a déjà adressé le Président de la Douma russe Sergheï Narychkine en lui demandant de contribuer à la réunification.

Selon les médias locaux, une telle démarche aurait été générée par le projet de loi déposé au Parlement russe par le parti « Spravedlivaya Rossiya » (Russie juste). Ce texte stipulerait la simplification  de l'adhésion à la Fédération de Russie des territoires faisant partie d'un autre Etat souverain sans aval des autorités suprêmes desdits pays. Toujours selon le projet de loi, cette procédure serait à appliquer au cas où il n'y aurait pas de « pouvoir légitime dans ces territoires ». L'adhésion pourrait être justifiée par un référendum d'initiative populaire ou une demande des autorités régionales.

Les Transnistriens ont déjà voté la synchronisation des législations de la Russie et de leur République autoproclamée. Le russe est reconnu pour langue officielle. La population de la Transnistrie est de l'ordre de 200.000 habitants.