Source Pravda.ru

Un pot-de-vin américain astronomique à un flic russe

Selon l'information du périodique russe « Kommersant », l'officier interpellé gardait des sommes astronomiques en liquide, dans l'appartement de sa soeur. Les billets de banque étaient empaquétés dans le plastic du Système de Réserve Fédérale des Etats-Unis. Les responsables du dossier d'investigation avancent qu'en plus, les liasses étaient enrubannées par les bandes en papier portant les tampons des banques régionales de la Réserve Fédérale américaine.

Ces résultats permettent de remonter la filière et de comprendre qui a pu bâiller à l'ex-policier une somme en liquide dépassant toute imagination. Le Ministère de l'Intérieur est convaincu que les enquêteurs ont mis la main sur un groupe de criminels chargé de laver l'argent sale en dimensions pantagruéliques. Selon l'hypothèse de travail, l'argent trouvé était destiné à des donnations à la direction des compagnies pétrolières.

Le colonel Zakhartchenko, ex-adjoint au chef du service « T » de la Direction de la lutte contre les crimes économiques, a été écroué pour abus de pouvoir. Son enquête est menée par le Ministère de l'Intérieur, ensemble avec le Service du Renseignement FSB de Russie. Il est également considéré comme l'un des présumés coupables dans l'affaire de corruption du service de Contre-Espionnage russe.

Il est de notoriété publique qu'au moment de son arrestation, on a retrouvé au domicile de sa soeur une somme astronomique en devises éqauivalant à 9 Milliards de roubles. L'argent trouvé pèse 1 tonne 300 kilos. A titre de comparaison, ce montant aurait suffi pour mettre 4 fusées « Soyuz 2.1b » sur orbite ou payer la pension de retraite à 800.000 retraités russes (moyennant le niveau médian de 10.000 roubles par personne), ou encore payer 35.000 interventions chirurgicales dans un Centre oncologique.

La source de l'agence Politonline.ru  nous prévient « qu'on n'est encore qu'au tout début du rouleau et que les arrestations vont continuer. Une purge sérieuse vient d'être entamée. Les dossiers étaient préparés de longue main. Nous avons toutes les preuves à notre disposition. Les criminels seront mis aux arrêts sans acception de personnes ».