Source Pravda.ru

Les compagnies occidentales font du commerce clandestin avec la Crimée

A titre d'exemple, le Centre cite le navire « Sudcap » appartenant à la société allemande Krey Schiffahrts GmbH. Le bateau a jeté l'ancre dans le port de Kerch en juillet 2014.

Le directeur exécutif de Krey Schiffahrts GmbH Daniel Grenzemann a laissé entendre qu'après que leur navire a mouillé dans le port criméen, la société a essuyé beaucoup de revers. Le gestionnaire allemand n'est pas allé plus loin dans ses confidences.

Au cours ds dernières années la Crimée se fit visiter par les navires en provenance de la Grèce, de la Turquie, du Liban et d'autres pays qui déclarèrent auparavant leur solidarité avec la sauvegarde de l'intégrité territoriale de l'Ukraine et introduisirent les sanctions contre la Russie et la Crimée, en particulier.

Sur une période de deux ans, la Crimée a vu 24 navires battant le pavillon de 43 pays enregistrés en UE et 22 navires appartenant aux compagnies ou citoyens européens.

En mars 2014, selon les résultats du référendum d'initiative populaire, la Crimée a intégré la Russie. La majorité de pays n'a pas reconnu cette fusion ni sa légitimité. Les sanctions contre la Russie et la Crimée ont été soutenues par l'UE, les Etats-Unis et d'autres Etats. La Crimée se vit interdire les opérations à l'export de sa production aussi bien que l'embargo sur l'importation des technologies et services.