Source Pravda.ru

Tesla Motors recourt à l'esclavage?

Les révélations d'un employé de l'usine de la compagnie américaine Tesla sur les conditions de travail de ses ouvriers ont été publiées sur Internet.

« Je travaille à l'usine de Tesla situé à Fremont (Californie) depuis quatre ans et je crois que Tesla est une des compagnies les plus innovantes au monde. Nous planchons sur une voiture numéro un au monde... Malheureusement, j'ai souvent l'impression de travailler dans la compagnie du futur mais dans les conditions du passé », a-t-il déclaré.

Il a fait cette déclaration malgré le fait que tous ceux qui travaillent chez Tesla signent un engagement de confidentialité.

Selon lui, les salaires chez Tesla sont plus bas par rapport à d'autres compagnies d'automobiles (17-21 dollars par heure contre 25,5 dollars par heure respectivement), les employés sont obligés à faire du travail supplémentaire non remboursable. De plus, il y a un risque élevé de traumatisme, et des fluctuations du personnel alors que les syndicats sont interdits.

« La plupart de mes 5 000 collègues travaillent plus de 40 heures par semaine. Nous travaillons manuellement et nous risquons. Ainsi, six ouvriers de mon groupe étaient en congé maladie à cause de différentes blessures liées au travail », lit-on dans un article citant ses propos publiés sur le site medium.com.

Les ouvriers de l'usine sont terrifiés. Ils ont peur de parler de leurs problèmes.

« Le salaire minimum dans le district d'Alameda où nous travaillons est 28 dollars par heure. La majorité de mes collègues ne peuvent pas se permettre de déménager dans un appartement plus près de l'usine. Si vous travaillez 60-70 heures par semaine, vous deviendrez bientôt fatigués... Cependant, tout le personnel a été obligé de signer un engagement de confidentialité. Si nous commençons à parler de notre salaire ou des conditions de travail, cela aura des conséquences pour nous. Heureusement, cinq membres de l'assemblée californienne ont envoyé une lettre dans lequel ils ont critiqué et ont remis en question la politique de la compagnie Tesla », lit-on dans l'article.

Les experts rappellent que tous les projets d'Elon Musk ne débouchent sur rien. Par exemple, PayPal a été compromis par la collaboration avec les services spéciaux américains. Hyperloop (mode de transport innovant) a été reconnu dangereux et très cher. En ce qui concerne les vols touristiques vers la Lune, proposés par SpaceX, ils menacent des vies. Bien que SpaceX accepte des fonds publics, elle souffre d'énormes pertes.

« La politique de M. Musk se base sur un principe de citation de nombreux faits et de chiffres pour que les gens pensent avoir participé à quelque chose d'innovant et d'utile », a auparavant annoncé Pravda.Ru.

Les journalistes citent l'avis de spécialistes selon lequel « toutes ces initiatives sont des jeux de personnes infantiles qui quittent la société pour un univers imaginaire ».

Auparavant, Pravda.Ru a rendu public qu'Elon Musk n'a pas réussi à faire produire un nombre suffisant de Tesla pour ses clients. Un accident meurtrier avec une voiture Tesla en pilotage automatique a provoqué une vague de critique à l'égard de la compagnie et de ses technologies et a permis aux partisans de l'interdiction de l'autopilotage d'insister pour que de telles expériences soient interdites. L'incident s'est produit en 2015 avec une voiture de Tesla en autopilote et un camion. Un conducteur de Tesla Motors est alors mort.